La Geek Attitude

A la recherche de solutions pour améliorer le quotidien


Poster un commentaire

Jeedom arrose mon jardin, v2

Comme prévu, le Miplant de Xiaomi est arrivé. J’en ai donc profité pour revoir un peu le fonctionnement de l’arrosage vu que je peux connaître le taux d’humidité.

Il faut dire que j’ai eu un peu de mal à trouver le placement idéal pour le MiPlant dans le jardin car, malgré l’achat d’une antenne SENA, la porte est limite à l’extérieur.

Après plusieurs jours, j’ai fini par trouver le bon placement et un bon compromis entre qualité d’émission/réception et position stratégique par rapport aux zones d’arrosage.

Exit la vérification de la saison ainsi que du jour pour uniquement me baser sur deux éléments: le taux d’humidité remonté par le MiPlant et la température Max du lendemain remontée par le plugin Weather.

Etant développeur à mes heures, j’ai également cherché à simplifier mes scénarii et je n’en ai plus que deux. Pour rappel dans mon article précédent, j’avais créé un scénario par temps d’arrosage.

Je n’en ai plus que deux. Un qui met à jour une variable qui contient le temps d’arrosage en secondes et un pour l’exécution de l’arrosage.

tempo_arrosage.jpg

Je vérifie si le taux d’humidité est inférieur à 20%. Si c’est le cas, je teste des tranches de températures et je définis un temps d’arrosage pour chacune. Si ce n’est pas le cas, je mets la valeur de la variable à 0.

Pour le scénario de programmation des vannes, je vérifie si la valeur de la variable n’est pas 0 et qu’aucune vanne est en train d’arroser. Je m’envoie un mail pour m’informer que l’arrosage a commencé.

prog_arrosage.jpg

J’ai toujours un scénario qui n’est actif que quand je suis absent et qui lance l’arrosage à heure fixe. Dans le cas de présence dans le maison, c’est lorsque je vais me coucher que l’arrosage se met en route si les conditions sont réunies… Histoire de ne pas me faire arroser si on reste tard dans le jardin.


Poster un commentaire

Jeedom arrose mon jardin

Opensprinkler est le programmateur que j’ai choisi pour organiser l’arrosage de mon jardin. Il est certes cher par rapport à d’autres mais son interfaçage avec Jeedom a été le principal argument pour lequel je l’ai acheté.

Le boitier est sur le réseau et 3 électro-vannes sont branchées à ce dernier.

Dans Jeedom, j’ai donc tout d’abord le plugin OpenSprinkler qui permet la programmation des vannes. Jeedom importe toutes les vannes configurées sur le boitier (qui a également une interface web).

PluginConf.jpg

Afin d’avoir une interface simple d’utilisation, j’a préféré créer un virtuel contenant les informations minimum pour l’affichage dans le Dashboard afin d’avoir l’état en temps réel du retardateur de pluie ainsi que celui de chaque vanne.

VirtuelOS.jpg

Ensuite, parlons des scénarii.

Scenarii.jpg

J’ai créé un scénario par temps d’arrosage (un court, une moyen et un long ainsi qu’un de test qui est très court). Voici un exemple:

scenar_court.jpg

Je mets donc en route chaque vanne de manière séquentielle pendant un nombre de secondes avec un pause entre chaque.

Ensuite, un autre scénario va être utilisé pour déterminer si l’arrosage doit s’effectuer et quel temps d’arrosage doit être appliqué.

scenar_gestion.jpg

Ici, je vérifie si le chiffre du jour de la semaine est pair ou non car je veux arroser un jour sur deux. Ensuite, je vérifie que le retardateur de pluie est inactif et enfin, je vérifie la saison ainsi que la température afin de déterminer le temps d’arrosage.

Ce scénario est exécuté lorsque l’alarme de la maison est activée (et non pas de manière répétitive programmé à une heure précise car en été, on peut rester très tard dans le jardin).

En cas d’absence, le mode de la maison active automatiquement un dernier scénario, qui lui s’exécute à une heure fixe quotidiennement, et exécute le scénario précédent pour déterminer si l’arrosage doit se faire ou non.

scenar_absence.jpg

J’ai également créé quelques interactions permettant d’arroser par commande vocale avec Jarvis@Home


Poster un commentaire

Contrôler son installation hi-fi

L’étape suivante de mon périple domotique, c’est le contrôle de mon installation hi-fi dans le salon.

J’utilise depuis déjà plus de 10 ans les solutions de chez Logitech en ce qui concerne la télécommande universelle. Ma première a été une version aux couleurs de la Xbox 360. Après la revente de la console, j’ai opté pour une télécommande un peu plus ergonomique avec l’écran tactile, la Harmony 1100.

C’est très facile d’utilisation et basé sur le même système que l’ancienne: les activités.

Je sélectionne une activité « Regarder la TV » et la télécommande se charge d’allumer la TV, la box et le home-cinéma.

Mais depuis l’arrivée de notre petite princesse qui a presque 19 mois, mademoiselle prend la télécommande et s’amuse à zapper. Pour aussi d’autres raisons, j’ai cherché une solution pour permettre la domotique de piloter les différents éléments de mon installation afin de ne plus avoir de télécommande.

Tout d’abord, pendant le test du Remotec ZXT 120 pour mon voisin, je me suis dit que peut-être il serait possible de le détourner. Cela n’a pas été un franc succès et je trouve qu’il était un peu dommage de ne pas utiliser un module pour l’utilisation pour laquelle il a été conçu.

J’ai alors découvert que Logitech avait sorti un nouveau joujou permettant de piloter mes appareils via une tablette ou un téléphone portable: Harmony Hub.

J’en ai trouvé un sur leboncoin assez rapidement et après plusieurs tentatives d’installation (il me demandait une télécommande pour pouvoir faire l’installation via la tablette), j’ai fini par réussir à l’installer via un ordinateur fixe et y ajouter les dispositifs et activités.

Après quoi, le plugin Harmony Hub de Jeedom n’attendait qu’une chose, pouvoir me montrer ce qu’il savait faire… Et bien, le premier jour, j’ai été déçu… Impossible d’importer les dispositifs ni les activités. Je me suis alors résolu à chercher une autre solution via un script faisant pratiquement la même chose. Lais avant de faire cela, je me suis dit, allez, je vais retenter l’importation…. Et oh miracle, cela a fonctionné.

Quelques petits scénarii plus tard, édition de mes designs pour la tablette et ajout des actions sur l’application du téléphone, mon installation hi-fi est maintenant pilotée par le Jeedom par l’intermédiaire du Harmony Hub.

Je dois dire que c’est vraiment un confort supplémentaire de pouvoir allumer une activité d’où je veux au lieu de devoir à chaque fois être dans le salon pour le faire. Cela m’a d’ailleurs donné des idées d’utilisation qui dépassent le simple fait de regarder la TV ou écouter de la musique…

Quoi qu’il en soit, j’arrive tout doucement à la fin de mon aventure de construction de ma domotique. La dernière étape est l’arrosage pour lequel j’ai un choix à faire entre deux programmateurs connectés: OpenSprinkler ou GreenIQ. Le but étant d’arriver à diminuer l’arrosage au stricte nécessaire afin d’éviter le gaspillage d’eau, surtout s’il a plu ou s’il va pleuvoir.